DÉMARCHE

ARCHITECTURE & URBANISME

 

J’ai une grande fascination pour le plan utilisé dans le domaine de l’architecture, chacun de mes travaux résulte de cet intérêt. Il s’agit d’une mise en application de différents principes qui sont nécessaires à mon travail : plans, conceptions d’espaces, structure et urbanité. Le plan m’offre de multiples visions de l’espace et ma peinture suggère une nouvelle façon d’entrevoir la ville comme une structure avec ses infrastructures. Avec les techniques de peinture et de dessin, je me plais à représenter le paysage urbain de manière à ce que le procédé géométrique devienne un moyen de percevoir et d’exprimer la réalité. Ce procédé devient mon support matériel. La précision de mon travail confronte la rigueur d’un langage topographique et architectural à une accumulation de lignes qui paraissent s’échapper d’une perspective imposée. Dans mon oeuvre, la ligne droite omniprésente crée des circuits et des réseaux. À travers cette démarche, la circulation prend une autre allure créant un nouveau code. Pour y parvenir, j’utilise des aplats isométriques ou en perspective créant des espaces construits et déconstruits : figuratifs et abstraits. Chacune des juxtapositions bigarrées apposées sur le canevas est destinée à subir un traitement graphique par la couleur, la perspective, l’épaisseur des traits et la géométrie. Le tableau devient alors la construction d’un paysage urbain élaboré autour du transport et du bâtiment. Le regard oscille constamment entre l’ensemble et le détail dans une organisation complexe.

Ce procédé revisite la représentation d’un plan : vue intérieure et extérieure. L’ensemble des lignes suggère une organisation picturale structurée et non structurée, par rapport à la perception réelle. L’organisation picturale de mes tableaux est composée de l’addition de lignes dans tous ses sens et de couleurs vibrantes invitant l’usager ou le citadin dans un univers ludique ou onirique.

Dans mon oeuvre, je tiens compte de l’intelligence spatiale : aptitude à percevoir correctement le monde spatiovisuel et à apporter des transformations à ces perceptions. Cette intelligence fait appel à la sensibilité aux couleurs, aux lignes, aux formes, aux figures, à l’espace et aux relations qui existent entre ces éléments. Elle comprend l’aptitude à visualiser, à représenter graphiquement des concepts visuels ou spatiaux et à organiser correctement l’espace.